24 mai 2018

Tracey Ramsey demande que le gouvernement agisse immédiatement pour le secteur canadien de l’automobile

OTTAWA – L’administration Trump a annoncé hier l’ouverture d’une enquête qui pourrait entraîner l’imposition de tarifs potentiellement désastreux pour le secteur canadien de l’automobile. Comme dans le cas de l’enquête sur l’acier et l’aluminium importés aux États-Unis, l’administration Trump cherche à limiter les importations et possiblement à imposer des tarifs douaniers pour des motifs de sécurité nationale.

« C’est un autre coup infligé par le président Trump, et cela pourrait porter gravement atteinte à des centaines de milliers de travailleurs et de travailleuses dans le secteur de l’automobile, notamment à des milliers d’emplois dans ma région du sud-ouest de l’Ontario, a déclaré la porte-parole du NPD en matière de commerce international, la députée Tracey Ramsey (Essex). Le gouvernement libéral doit prendre des mesures immédiatement pour prémunir le secteur canadien de l’automobile contre des difficultés inutiles et des pertes d’emplois. »

La main-d’œuvre canadienne est très préoccupée de la manière dont cette enquête influera sur notre industrie de l’automobile, en particulier avec l’instabilité et l’imprévisibilité que les personnes qui travaillent dans ce secteur ressentent depuis le début de la renégociation de l’ALENA. Cette incertitude est amplifiée par d’autres menaces de tarifs pour l’industrie de l’acier et de l’aluminium et par les concessions faites par le gouvernement libéral à la signature du Partenariat transpacifique.

« Les répercussions des inlassables tactiques d’intimidation de Donald Trump pourraient être désastreuses pour notre industrie de l’automobile, et elles rendront des milliers de personnes au Canada inquiètes au sujet de leur emploi. Nous devons voir des gestes de la part du gouvernement pour stabiliser cette situation », a ajouté Mme Ramsey.

Après l’annonce de cette décision par le président Trump, Tracey Ramsey a envoyé une lettre sur-le-champ à la ministre Chrystia Freeland dans laquelle elle la somme de défendre sans équivoque nos secteurs automobile et manufacturier. Le NPD va continuer de lutter contre ces conditions hautement incertaines et va se tenir aux côtés des travailleurs et des travailleuses du Canada durant cette période difficile.