28 novembre 2011

Turmel : les conservateurs mettent fin à une ère de stabilité pour les agriculteurs

Le gouvernement conservateur tourne le dos aux agriculteurs et nuit aux familles des Prairies

OTTAWA- La chef de l’opposition officielle, Nycole Turmel a fustigé les conservateurs de Stephen Harper aujourd’hui pour avoir ignoré les souhaits des agriculteurs des Prairies en votant pour démanteler la Commission canadienne du blé, mettant ainsi fin à la stabilité des prix sur laquelle comptaient les familles.

« Depuis des générations, les agriculteurs comptaient sur la Commission du blé pour obtenir le meilleur prix possible pour leurs grains et pour soutenir leurs familles », a déclaré Mme Turmel. « Mais ce gouvernement les a ignorés et maintenant cette stabilité s’est envolée. »

Après le vote final sur la Commission canadienne du blé, Mme Turmel a reproché aux conservateurs d’avoir refusé de tenir compte des souhaits démocratiques des agriculteurs des Prairies, qui ont voté en septembre pour conserver un guichet unique pour leur blé et leur orge.

Elle a accusé ce gouvernement de tourner le dos aux agriculteurs et de se ranger du côté des lobbyistes des grandes entreprises agroalimentaires à la place.

« Stephen Harper ne comprend tout simplement pas », a déclaré Mme Turmel. « Dans une période où l’économie canadienne ralentit, ce gouvernement devrait renforcer notre secteur agricole et non pas le démolir. Ce vote causera des années d’incertitudes à venir pour les familles qui nourrissent ce pays. »

« Seuls les néo-démocrates se tiennent debout pour les agriculteurs et leurs familles », a ajouté Mme Turmel. « Pendant que les conservateurs ignorent les demandes de nos producteurs qui travaillent à la sueur de leur front, les néo-démocrates vont continuer à forcer le gouvernement à rendre des comptes et à donner une voix aux agriculteurs. »