Le Canada vit une crise du logement

Ralliez-vous aux néo-démocrates pour demander des mesures d’urgence immédiatement.

Le coût des loyers monte en flèche, et il n’y a pas assez de soutien pour maintenir les familles qui travaillent à flot.

Notre premier ministre dit que « le droit au logement est un droit humain », mais 235 000 personnes au Canada sont en situation d’itinérance chaque année. Des femmes, des enfants et des familles font partie des gens qui passent entre les mailles du filet, et plusieurs doivent endurer d’être sur de longues listes d’attente et de vivre dans des conditions précaires.

Avec la nouvelle Stratégie nationale sur le logement, le financement est là pour faire une différence aujourd’hui, mais le gouvernement retient jusqu’après la prochaine élection l’allocation de fonds pour des programmes qui sauvent des vies.

Dites à Justin Trudeau que si le droit au logement est un droit humain, alors il devrait devancer le financement et investir immédiatement afin que tout le monde au Canada puisse avoir un foyer sécuritaire et abordable où il fait bon vivre.