7 juin 2019

Déclaration du NPD à l'occasion du 35e anniversaire de l'invasion du Temple d'or en 1984

Jagmeet Singh, le chef du NPD du Canada, a émis la déclaration suivante :

Ce mois-ci, les néo-démocrates soulignent le 35e anniversaire de l'invasion du complexe de Darbar Sahib et de dizaines d'autres gurdwaras au Pendjab, en Inde.

Je souhaite personnellement exprimer mes condoléances aux familles qui ont perdues des proches lors de ces attaques menées avec l’aval de l'État et à toutes les victimes de la répression brutale qui a suivi, notamment des enlèvements, des exécutions extrajudiciaires et des crémations de masse secrètes et illégales.

Les néo-démocrates se souviennent des traces douloureuses laissées aux survivant·es de ce génocide, et nous continuons d'être solidaires pour demander que des comptes soient rendus au sujet de ces événements tragiques. Nous faisons écho aux appels lancés par des défenseurs des droits de la personne qui réclament la vérité sur le silence imposé aux médias par l’État, l'assassinat et la détention de civil·es innocent·es, la destruction délibérée de la bibliothèque de référence sikhe et l'interdiction d'accès aux groupes humanitaires et de défense des droits de la personne tels que la Croix-Rouge, Amnistie internationale, Human Rights Watch et les rapporteurs des Nations-Unies pour les droits de la personne.

À la suite de telles atrocités, nous avons le devoir de chercher des réponses, de rendre des comptes et et de faire en sorte que justice soit rendue au nom des Canadien.nes et non-Canadien.nes qui vivent encore avec ce traumatisme.

Ce mois-ci, alors que les Canadiennes et Canadiens se souviennent des événements tragiques de juin 1984, nous nous souvenons des victimes et des familles qui ont subi une violence aussi terrible, et nous leur rendons hommage en nous engageant de nouveau à demander justice.

Souvenons-nous.