17 mai 2019

Déclaration du NPD pour la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie

Jagmeet Singh, le chef du NPD du Canada, a fait la déclaration suivante :

« La Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, qui a lieu aujourd’hui, est l’occasion de célébrer le progrès réalisé partout sur la planète afin de mettre fin à la discrimination envers les personnes LGBTQ2.

Alors que nous applaudissons le courage des nombreuses personnes qui œuvrent à construire une société plus tolérante et inclusive, nous devons nous rappeler que, même au Canada, il y a encore bien du travail à faire.

Les crimes haineux basés sur l’orientation sexuelle des victimes sont deux fois plus souvent des crimes violents. Trop de personnes LGBTQ2 au Canada font toujours face à de la discrimination et de l'intolérance au travail et dans leur communauté, certaines d’entre elles au prix de leur vie. Cette discrimination est un rappel frappant de l’importance de traiter avec autant d’égards toutes les personnes, peu importe leur orientation sexuelle ou l’expression de leur identité de genre.

Nous sommes fiers du rôle important que les néo-démocrates ont joué dans l’avancement des droits des personnes LGBTQ2. Parmi les personnes ayant exercé un important leadership, on compte Svend Robinson, le premier député ouvertement gai, Bill Siksay, qui a déposé le premier projet de loi afin d’interdire la discrimination fondée sur l’identité de genre, et plus récemment, Randall Garrison, dont le projet de loi propose d’inclure l’identité de genre à la Loi canadienne sur les droits de la personne et à la section du Code criminel canadien sur les crimes haineux.

Suivons les traces des innombrables activistes qui ont tant risqué afin de mettre fin à l’homophobie, la transphobie et la biphobie, et faisons tout en notre pouvoir afin que nous puissions tous et toutes vivre dans l’harmonie. »