28 avril 2019

Déclaration du NPD pour le Jour de deuil national

Jagmeet Singh, le chef du NPD du Canada, a émis la déclaration suivante :

Aujourd’hui, certaines personnes au Canada quitteront pour le travail et ne reviendront jamais à la maison. Plusieurs autres seront blessées ou exposées à des produits toxiques dans leur milieu de travail.

La vie de ces travailleurs et travailleuses et de leurs familles sera à jamais bouleversée par les accidents, les blessures, la violence et les décès au travail.

Aujourd’hui, en ce Jour de deuil national, nous prenons une pause pour nous souvenir de ces personnes.

Le Canada a commencé à observer le Jour de deuil national en 1991. Un an plus tard, une explosion à la mine Westray a fait 26 morts et, malgré une enquête publique, les travailleurs et travailleuses et leurs familles n’ont jamais eu droit à la justice.

L’accident de Westray est devenu un catalyseur pour les droits des travailleurs et travailleuses au Canada, et leur militantisme a amené des changements législatifs qui ont finalement permis de poursuivre les entreprises pour négligence ayant causé la mort en milieu de travail.

Depuis, même si près de 1000 personnes meurent au travail chaque année au Canada, très peu d’accusations ont été portées, et seulement une peine de prison a été prononcée.

Nous avons la responsabilité d’en faire plus.

Alors que des millions de gens se rendent au travail chaque jour, ils ont le droit de savoir qu’ils sont en sécurité.

Les néo-démocrates sont du côté des travailleurs et travailleuses. C’est pourquoi nous nous sommes toujours battus afin de nous assurer que les milieux de travail sont sécuritaires et que les lois qui protègent les travailleurs et travailleuses des accidents, des maladies et de la mort sont appliquées.

Le Canada doit être un leader en matière de sécurité au travail.