22 avril 2019

Déclaration du NPD pour le Jour de la Terre

Jagmeet Singh, le chef du NPD du Canada, a fait la déclaration suivante :

Aujourd’hui est le Jour de la Terre, une journée pour célébrer tous les gestes, petits et grands, qui contribuent à protéger notre planète.

Alors que nous approchons le point de non-retour du réchauffement climatique, nous devons réduire notre empreinte écologique et travailler ensemble afin d’affronter ce problème qui met en péril notre avenir.

Tous les pays doivent faire leur part dans le combat contre les changements climatiques. Ensemble, nous devons agir concrètement, par exemple en réduisant notre consommation de plastique, en obligeant les entreprises à empêcher ou à tout le moins minimiser les dommages à l’environnement, et en protégeant nos lacs et rivières.

Alors que les changements climatiques s’intensifient, il est décourageant de voir notre gouvernement conserver de faibles cibles de réduction des émissions. Pire encore, nous ne sommes même pas en voie d’atteindre ces cibles peu ambitieuses.

C’est choquant : si la tendance se maintient, le Canada va rater ces cibles de réduction des GES de 2030 d’au moins 30 %. Le gouvernement libéral a aussi brisé sa promesse de remettre en place les lois environnementales éliminées par le gouvernement Harper, comme le processus d’évaluation environnementale du Canada, la Loi sur les pêches et la Loi sur les voies navigables.

Nous allons dans la mauvaise direction et le temps presse.

Jagmeet Singh et le NPD sont de votre côté et nous sommes prêts à prendre des décisions courageuses pour protéger l’environnement, comme rénover l’ensemble du parc résidentiel immobilier d’ici 2050. Cela créera des emplois, fera économiser de l’argent aux familles, et réduira les émissions de gaz à effet de serre d’environ trois tonnes par maison. Et ce n’est que le début.

Effectuer la transition vers une économie verte nécessite des actions courageuses, et nous ne pouvons pas attendre. La Grève mondiale pour le climat nous a montré que même chez les plus jeunes, il y a un fort désir de voir des mesures concrètes pour lutter contre les changements climatiques. Il est temps d’agir pour préserver leur avenir.

Ce faisant, nous devons continuer de travailler avec les peuples autochtones partout dans le monde afin de préserver la planète et de protéger leur droit de faire entendre leurs voix.

Le meilleur héritage que nous pouvons laisser à la future génération est une planète propre et en santé. Travaillons ensemble pour que cela se concrétise.