13 juin 2019

Déclaration du NPD sur la recrudescence des violences au Mali et le désengagement du Canada de MINUSMA

Guy Caron (Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques), porte-parole du NPD en matière d’Affaires étrangères et Randall Garrison (Esquimalt—Saanich—Sooke), porte-parole du NPD en matière de Défense nationale, ont émis la déclaration suivante :

« Dans la nuit du 9 au 10 juin, le village de Sobame Da a été le théâtre d’atroces scènes: plus de 100 personnes ont été tuées, de nombreuses sont blessées, et le village entier a été brulé. Cette attaque prend place dans un contexte de recrudescence des violences entre les communautés Dogon et Peuls, et fait suite au massacre de 160 Peuls dans la région le 23 mars.

Ce nouvel épisode de violence au Mali démontre la nécessité de la présence canadienne au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). Nos forces fournissent des services d’évacuation médicale -MEDEVAC- essentiels à la mission de maintien de la paix. La MINUSMA fournit des secours médicaux et humanitaires, protège les écoles et les hôpitaux, et entretient des lignes d'approvisionnement essentielles pour la livraison de nourriture. Une faille dans les services MEDEVAC compromettrait l'ensemble de l'opération MINUSMA et retarderait le processus de paix.

Le Canada est impliqué dans cette mission depuis juin 2018, pourtant, en mars, le gouvernement libéral a annoncé le retrait des troupes canadiennes d’ici le 31 juillet 2019, celles-ci devant être remplacées par un contingent roumain. Le NPD appuie la demande faite par les Nations Unies au Canada de maintenir la présence des troupes pendant l’été. Dans le contexte actuel, il serait totalement irresponsable d’abandonner la population malienne à son sort pendant 6 mois, en attendant que les renforts arrivent. Le Canada doit prolonger son implication au Mali, pour soutenir et sécuriser les populations civiles qui souffrent au quotidien de cette profonde instabilité.

Nous demandons au gouvernement qu’il fasse preuve de discernement et de justesse afin de contribuer à la stabilisation de la région, de concert avec ses alliés internationaux. »