Exiger de Justin Trudeau qu’il cesse de traîner les enfants autochtones devant les tribunaux

Un gouvernement engagé dans une véritable réconciliation avec les Autochtones ne traîne pas les enfants et les survivant·es des pensionnats devant les tribunaux.

Après la découverte macabre des restes de 215 enfants enterrés dans un pensionnat de Kamloops, le gouvernement peut prendre aujourd’hui des mesures pour mettre fin à la discrimination à l’égard des Autochtones, à commencer par cesser de les poursuivre en justice.

    La découverte des restes de 215 enfants enterrés dans un pensionnat de Kamloops est une nouvelle horrible. Mais ce n’est pas le seul exemple d'actes génocidaires subis par les Autochtones qui entachent notre nation.

    Un gouvernement engagé dans une véritable réconciliation avec les Autochtones ne traîne pas des enfants devant les tribunaux. Justin Trudeau doit être tenu responsable de ces gestes qui continuent de nuire aux enfants autochtones et aux survivant·es des pensionnats.

    La situation est simple.

    Justin Trudeau et son gouvernement libéral prétendent honorer la mémoire des enfants morts dans les pensionnats autochtones. Pendant ce temps, ils continuent de traîner d’autres enfants autochtones devant les tribunaux.

    Justin Trudeau et son gouvernement libéral prétendent prendre au sérieux leur rôle dans la réconciliation, mais ils obligent les survivant·es des pensionnats à mener des batailles juridiques pour obtenir justice et réparation.

    Voici les faits :

    Après des années de sous-financement du système d’éducation conjuguées à une mauvaise connaissance des conditions dans lesquelles vivent les jeunes autochtones et les enfants pris en charge par le système, Justin Trudeau se cache maintenant derrière ses promesses creuses faites aux enfants autochtones et conteste leurs droits devant les tribunaux.

    Un tribunal canadien a conclu que le gouvernement fédéral avait fait preuve de discrimination « délibérée et inconsidérée » à l’égard des enfants autochtones.

    Les recours successifs des libéraux obligent les enfants autochtones, leurs familles et des communautés entières à mener une bataille juridique coûteuse et pénible.

    Alors que Justin Trudeau tente de s’opposer à cette décision, les enfants autochtones continuent d’être confrontés à d’énormes déficits dans le financement de leur système d'éducation. Ils vivent dans des écoles et des maisons infestées de moisissures nocives pour la santé et n'ont toujours pas accès à de l’eau potable, et ce, à travers de nombreuses communautés au pays. Trop, c’est trop.

    Il est temps que le Canada respecte les communautés autochtones et prenne des mesures concrètes pour les soutenir. Pour cela, il faut des dirigeant·es qui ne se contentent pas de belles paroles et qui agissent en conséquence.

    Joignez-vous à Jagmeet Singh et aux néo-démocrates pour demander à Justin Trudeau de mettre fin à toutes les actions en justice contre les enfants autochtones et les survivant·es des pensionnats.

    Nous avons l’occasion de promouvoir les dirigeant·es autochtones de demain et de bâtir un processus de réconciliation respectueux et durable avec les Autochtones. Signez la pétition dès aujourd’hui.

    Aidez à faire passer le message

    Merci de votre soutien.

    Passez à l’étape suivante et contribuez à faire passer le message.

    Merci d'avoir pris le temps de prendre part à notre travail sur les questions qui comptent pour les gens! Lorsque vous soumettez votre adresse électronique et/ou vos renseignements personnels par le biais de npd.ca à l'aide d'un formulaire comme celui-ci, vous acceptez d'être ajouté à nos listes de contacts. Nous utilisons ces renseignements pour communiquer avec vous au sujet du travail que Jagmeet et notre équipe NPD accomplissent, et pour faire un suivi avec vous concernant les dons passés et à venir et l’adhésion. Bien que nous puissions partager vos renseignements avec des associations de circonscription, nous ne vendons jamais vos renseignements à des tiers, et vous pouvez vous désabonner à tout moment. Vous voulez en savoir davantage ? Consultez notre politique de confidentialité ici.