3 août 2014

Déclaration du chef de l'Opposition officielle, Thomas Mulcair, sur la situation au Proche-Orient

Le chef de l'Opposition officielle Thomas Mulcair a fait la déclaration suivante, sur la situation au Proche-Orient:

"Bouleversés par les souffrances tragiques au Proche-Orient, plusieurs se demandent quoi faire pour aider.

Le Dr Izzeldin Abuelaish est l'un de ceux-là. Le conflit l'a affecté de manière très personnelle. Il a en effet perdu trois filles quand l'appartement de sa famille a été touché par un tir de char de l'armée israélienne à Gaza, en 2009. Contrairement à beaucoup d'autres, il a cependant rejeté la haine et la vengeance et se consacre plutôt à promouvoir l'amour et la réconciliation.

Le Dr Abuelaish travaille maintenant à l'Université de Toronto. Il a récemment exhorté les Canadiens à inviter les enfants blessés de Gaza afin qu'ils soient soignés ici. "Emmenons ces jeunes Gazaouis, aussi innoncents que mes propores enfants, en sécurité", a-t-il écrit.

J'ai parlé au Dr. Abuelaish au cours de la fin de semaine afin de le remercier pour ses efforts et de lui offrir le soutien du l'Opposition officielle néo-démocrate.

Je demande au premier ministre Stephen Harper de se joindre à nous et de donner son appui personnel, ainsi que celui du gouvernement canadien, à ce projet visant à aider les enfants blessés de Gaza en facilitant leur transfert vers des hôpitaux canadiens.

En travaillant avec les provinces et avec les professionnels de la santé, nous pouvons faire preuve des plus belles valeurs canadiennes, incluant la paix, l'amour et la compassion.

Comme le Dr. Abuelaish, je crois qu'en aidant les enfants de Gaza, nous aidons nos propres enfants. Nous leur montrons par l'exemple ce que nous pouvons faire pour le monde, en tant que Canadiens.

Le message de réconciliation du Dr. Abouelaish est inspirant. Nous croyons que pour faire la paix, il faut rejeter la haine. Le NPD continuera à travailler dans cet esprit, avec l'objectif d'une paix juste, stable et durable au Proche-Orient.

Nous demandons une nouvelle fois au gouvernement Canadien de contribuer à l'agence des Nations unies qui s'occupe des réfugiés palestiniens (UNWRA) et d'aider le monde à fournir une aide humanitaire aux victimes innocentes du conflit."