C-38 établit un dangereux précédent concernant l’environnement

Megan Leslie croit que le cas de l’usine d’éthanol d’Oshawa crée un dangereux précédent

L’affaiblissement de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale contenu dans le projet de loi C-38 entraîne déjà des conséquences négatives pour des zones écologiques très sensibles, écrit la porte-parole du NPD en matière d’environnement, Megan Leslie (Halifax) dans une lettre qu’elle a fait parvenir au ministre Peter Kent.

« FarmTech Energy Corporation a proposé la construction d’une usine d’éthanol sur les berges d’Oshawa, le long des milieux humides protégés de Second Marsh, souligne Mme Leslie. Nous nous préoccupons du fait que le gouvernement fédéral ait abandonné, au cours du processus, sa responsabilité de protéger l’environnement et le meilleur intérêt des habitants d’Oshawa. »

Le projet de loi C-38 a apporté un certain nombre de changements, incluant l’abrogation et le remplacement de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale par une nouvelle loi qui exempte presque tous les mégaprojets les plus importants et les plus controversés. Par conséquent, la plupart des projets passent à travers les mailles du filet.

Dans sa missive, Mme Leslie demande l’annulation des changements à la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale et souhaite une proposition crédible de révision de la loi.

« Les conservateurs prouvent encore une fois que les communautés et l’environnement ne comptent pas autant, tant que leurs bons amis sont contents, a ajouté Olivia Chow, députée de Trinity-Spadina. Les communautés et l’environnement souffrent en raison de l’attitude immorale des conservateurs. »