7 mai 2013

Déclaration de la porte-parole du NPD en matière de finances, Peggy Nash, au sujet du vote en seconde lecture du projet de loi d’exécution du budget

« En mettant prématurément mis fin aux débats sans prendre la peine de défendre le projet de loi d’exécution du budget à la Chambre des communes et sans le scinder, le gouvernement conservateur continue de démontrer qu’ils manquent totalement de transparence.

Malheureusement pour les Canadiens, le gouvernement conservateur a voté contre chacune des motions que nous avions déposées qui auraient permis que les changements aux lois incluses dans la LEB soient scindés en plusieurs lois et étudiés convenablement par les comités pertinents.

Le NPD a tenté par tous les moyens de diviser ce projet de loi qui modifiera 49 lois et qui est rempli de mesures qui n’ont aucun rapport avec le budget. Ce projet de loi accorde notamment de vastes pouvoirs au Conseil du Trésor pour intervenir dans les négociations de convention collective entre les sociétés de la Couronne et leurs employés en plus d’augmenter les taxes sur des milliers de produits de consommation que les Canadiens achètent à tous les jours.

Malheureusement, la culture du secret des conservateurs a eu préséance sur la démocratie parlementaire et seul le comité des Finances aura l’occasion de se pencher sur ce projet de loi en profondeur et de proposer des amendements.

Les Canadiens en ont assez du manque de transparence systémique des conservateurs et de leurs tentatives répétées d’échapper à l’examen parlementaire. Le NPD est le parti sur lequel ils pourront compter en 2015.