29 juin 2017

Déclaration du NPD sur la prolongation de la mission militaire du Canada en irak

Le chef du NPD, Thomas Mulcair (Outremont), a émis la déclaration suivante:

« Aujourd’hui, le ministre de la Défense nationale a annoncé une prolongation de deux ans de la mission militaire du Canada en Irak, et ce, sans débat et sans vote au Parlement.

Cette prolongation majeure survient au moment où des questions sérieuses se posent quant à la nature de cette mission. Des rapports faisant état que des tireurs d’élite canadiens ont atteint mortellement au moins un combattant ennemi à partir d’une distance considérable, et que nos troupes opèrent près des lignes de front à Mossoul, sèment un doute sur la prétention du gouvernement voulant qu’il s’agisse d’une mission sans combat.

Les Canadiens se souviendront que le premier ministre Justin Trudeau avait critiqué le gouvernement précédent en lui reprochant de les avoir induits en erreur sur la nature et la durée de la mission militaire. Il avait ensuite promis que son gouvernement ne participerait pas à une mission de combat en Irak. Sa définition de combat semble maintenant avoir changé.

Les Canadiens peuvent avoir confiance en l’excellence des capacités de nos Forces canadiennes et au travail honorable qu’elles effectuent à l’étranger. Les Canadiens s’attendent aussi à de l’honnêteté et à de l’imputabilité de la part de leur gouvernement, et ce, particulièrement lorsqu’il est question de décisions sur des déploiements militaires. Malheureusement, en ce qui concerne la mission en Irak, les libéraux n’ont pas été à la hauteur de leurs obligations.

Il est très préoccupant que le gouvernement libéral ait fait cette annonce après l’ajournement estival de la Chambre des communes. Si le premier ministre avait vraiment à cœur l’imputabilité et la transparence, il n’aurait pas pris un engagement de deux ans au nom de nos troupes avant que cette question n’ait été présentée pour examen aux députés à la Chambre des communes. »