2 février 2018

Déclaration du NPD sur le dépôt du rapport du comité du patrimoine : passer à l’action contre le racisme systémique et la discrimination religieuse, y compris l’islamophobie

La porte-parole du NPD en matière de multiculturalisme, Jenny Kwan (Vancouver-Est) a fait la déclaration suivante au sujet de l’étude émanant de la motion M-103 :

«  Pour bâtir un meilleur Canada, tous les partis doivent travailler ensemble, au-delà des allégeances politiques, pour régler le problème du racisme systémique et de la discrimination fondée sur la religion. Des preuves statistiques et des témoignages personnels montrent une hausse des incidents haineux perpétrés contre des personnes de confession musulmane. Malgré cela, la “petite politique partisane” et le débat sur le terme “islamophobie” ont parfois miné les discussions. Nous devons travailler ensemble pour combattre la hausse des crimes haineux au Canada, notamment ceux dirigés vers les Canadiennes et Canadiens musulmans et leurs lieux de culte.

Des témoins ont clairement indiqué que le racisme systémique et la discrimination religieuse avaient de vastes répercussions sur les personnes et les communautés qui les subissaient. Bien que les formes les plus visibles de racisme et de discrimination deviennent de moins en moins tolérées dans notre société, d’autres formes plus subtiles et implicites persistent. Elles sont plus difficiles à détecter, à comprendre et à traiter. Ces préjugés peuvent aussi se manifester de façon non intentionnelle, comme résultats de biais inconscients de personnes en position d’autorité – biais qui reproduisent des stéréotypes et des mythes de longue date au sujet de groupes minoritaires.

Bien que mes collègues néo-démocrates et moi-même ayons appuyé et défendu bon nombre des recommandations de ce rapport, j’ai déposé un rapport complémentaire comprenant 28 recommandations supplémentaires, présentées par des témoins au cours de cette étude. Nous faisons écho à ces recommandations en demandant au gouvernement de :

  • Tenir une rencontre où le fédéral, les provinces et les territoires discuteront de la hausse des crimes haineux au Canada et élaboreront les meilleures pratiques pour s’attaquer à ce phénomène troublant. Cela devrait inclure un plan pancanadien pour financer et fournir de la formation interculturelle et interconfessionnelle à tous les fonctionnaires et tous les membres du personnel enseignant de nos écoles.
  • Travailler avec les autres paliers de gouvernement pour créer un fonds dédié aux escouades policières combattant les crimes haineux.
  • Mettre au point une stratégie pancanadienne afin d’améliorer l’intégration et la réussite dans le marché du travail, en reconnaissant les inégalités économiques auxquelles font face les personnes immigrantes, faisant partie des minorités visibles, des minorités religieuses et des peuples autochtones.

Les membres du Comité ont entendu des témoignages convaincants au sujet du chemin parcouru par le Canada et celui qu’il reste à faire pour cerner et éliminer le racisme systémique et la discrimination religieuse dans notre pays. Nous devons faire preuve d’audace pour envisager ces enjeux avec ouverture d’esprit, compassion, et la volonté de faire mieux. »