3 août 2017

Dieselgate : la ministre Mckenna doit intenter des poursuites

Le NPD met de la pression sur le gouvernement libéral afin qu’il porte des accusations contre Volkswagen, qui a triché lors de tests d’émissions. Aujourd’hui, une poursuite a été intentée contre la ministre de l’Environnement, Catherine McKenna, parce qu’elle a refusé d’enquêter adéquatement et d’intenter des poursuites en rapport avec la fraude de Volkswagen relativement aux moteurs diesel.

« Quelle est la raison pour laquelle la ministre McKenna n’a pas porté d’accusations? a demandé le député néo-démocrate et le porte-parole en matière d’innovation, sciences et développement économique, Brian Masse. Les libéraux disent que la lutte contre les émissions toxiques et les changements climatiques est une priorité, mais ils refusent de demander des comptes à cette entreprise. C’est inacceptable. »

En janvier, Volkswagen a plaidé coupable et le gouvernement des États-Unis a obtenu 15 milliards de dollars, dont 2 milliards de dollars seront utilisés pour bâtir des infrastructures pour les véhicules électriques d’un bout à l’autre du pays. La loi canadienne prévoit que Volkswagen pourrait être appelé à payer plus de 100 milliards de dollars en dommages, ce qui créerait un fort incitatif pour que la compagnie règle cette affaire rapidement.

« Le gouvernement libéral a le devoir de poursuivre les entreprises qui enfreignent la loi et qui polluent l’environnement, mais il continue à traîner les pieds, a ajouté Masse. C’est assez. Il est temps que Mme McKenna fasse son travail et intente des poursuites dans cette affaire scandaleuse. »