IL EST GRAND TEMPS D’INSTAURER L’ÉQUITÉ SALARIALE

OTTAWA – Le NPD profitera de sa journée d’opposition pour déposer une motion demandant au gouvernement fédéral de prendre tous les moyens à sa disposition pour éliminer l’écart salarial entre les hommes et les femmes.

« Nous sommes en 2016, les libéraux doivent agir. Il n’y a aucune raison pour que les femmes gagnent toujours moins que les hommes au Canada, a affirmé la porte-parole du NPD en matière de condition féminine, Sheila Malcolmson (Nanaimo-Ladysmith). Le Canada accuse un retard important par rapport au reste du monde en ce qui concerne l’équité salariale. C’est pourquoi les néo-démocrates profitent de leur journée d’opposition pour déposer une motion afin régler ce problème, une fois pour toutes. »

La motion du NPD vise à reconnaître l’équité salariale comme un droit et à désigner un comité spécial dont le mandat sera de tenir des consultations et de proposer un plan d’action pour atteindre l’équité salariale.

« Le NPD demande l’équité salariale aux gouvernements libéraux et conservateurs depuis des décennies. Il est temps de prendre des mesures pour concrétiser l’égalité hommes-femmes, a ajouté la porte-parole adjointe en matière de travail, Karine Trudel (Jonquière). Je suis convaincue qu’ensemble, nous pouvons instaurer l’équité salariale au Canada. »

Les femmes travaillant à temps plein, à l’année, ne gagnent que 77 % de ce que gagnent leurs homologues masculins. Selon le Forum économique mondial, le Canada se classe 80e sur 145 pays à cet égard.