11 octobre 2017

Imposer les rabais pour les employés est cruel et étrange, selon le NPD

« C’est l’une des pires idées que j’ai jamais entendues, a déclaré le porte-parole du NPD en matière de finances, Alexandre Boulerice, au sujet du projet du gouvernement libéral d’imposer les rabais dont profitent les employés. Les libéraux refusent de s’attaquer aux paradis fiscaux et aux échappatoires dont se servent leurs riches amis et les grandes sociétés, mais maintenant, ils veulent cibler ces maigres avantages dont profitent les employés? C’est cruel et étrange. »

Au cours de la fin de semaine de l’Action de grâces, le gouvernement libéral a dévoilé de nouvelles mesures qui considéreraient les rabais offerts aux employés par leur employeur comme un revenu imposable. Les principaux bénéficiaires de ces rabais sont les employés du secteur du détail, qui ont généralement des salaires bas, une faible sécurité d’emploi et peu d’autres avantages sociaux.

« Les libéraux rendent le travail précaire encore plus précaire, et ils s’en prennent à ceux qui peuvent le moins s’en permettre, a déploré M. Boulerice. Il est probable que les employeurs vont simplement éliminer les rabais aux employés plutôt que de composer avec ce fardeau additionnel. C’est un plan perdant sur toute la ligne, qui entraînera de réelles diminutions des avantages offerts aux employés, sans pour autant entraîner de véritables économies. »

Cette attaque contre les petits salariés arrive à la suite du refus des libéraux d’appuyer le plan du NPD visant à augmenter le salaire minimum pour 100 000 travailleurs sous réglementation fédérale.