2 décembre 2014

Isabelle Morin presse le gouvernement à agir pour les droits des animaux

Le classement très peu reluisant du Canada en matière de protection et de bien-être des animaux dévoilé par le World Animal Protection démontre clairement l'inefficacité des lois et règlements actuels, estime la députée et porte-parole du NPD en matière des droits des animaux et de leur bien-être, Isabelle Morin (Notre-Dame-de-Grâce-Lachine).

Le gouvernement fédéral est appelé à prendre au sérieux la gravité d'un tel discrédit et à assumer un rôle plus responsable. «Il est absolument injustifiable que le Canada demeure largement en retard en termes de droits et du bien-être des animaux, a déclaré Mme Morin. Notre société a considérablement évolué à travers le temps, malheureusement on ne peut en dire autant de nos lois qui traitent des animaux.»

Mme Morin invite les conservateurs à être plus ouverts à l'égard des propositions qui visent à assurer une protection plus adéquate des animaux.

« Il est grand temps de remédier à cette situation, en commençant par la reconnaissance des animaux comme des êtres capables de ressentir la douleur », a ajouté Mme Morin.

« Nous exhortons le gouvernement fédéral à travailler avec les groupes de protection des animaux pour améliorer la performance du Canada », a-t-elle conclu.