1 mai 2018

Journée internationale des travailleurs et travailleuses : bâtissons une économie moderne qui profite à tout le monde

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a émis la déclaration suivante :

« Partout à travers le monde, nous soulignons aujourd’hui l’héritage des mouvements ouvriers et nous regardons vers l’avant, solidaires des luttes à venir.

À l’occasion de la Journée internationale des travailleurs et travailleuses, les néo-démocrates du Canada se tiennent debout pour bâtir une économie qui profite au plus grand nombre. Nous soulignons également l’ardeur de nos frères et sœurs du mouvement syndical, qui luttent jour après jour à faire avancer cette vision.

Pendant que les plus riches pratiquent de l’évasion et de l’évitement fiscal, l’élite mondiale travaille en coulisse à déréglementer le monde du travail, en cherchant à freiner les hausses salariales et en s’attaquant aux droits qui protègent les travailleurs et travailleuses. Tout cela pour soi-disant moderniser notre économie.

Mais une autre modernisation de l’économie est possible.

Les gens devraient pouvoir gagner leur vie, avoir des rêves, être capables de soutenir leur famille et prendre une retraite dans la dignité. Or, la réalité est toute autre, en raison du travail précaire, surtout pour les jeunes. Trop de personnes se rendent au travail chaque matin en ne sachant pas si elles auront un travail en rentrant à la maison. Cette précarité n’est pas normale.

Il n’y a rien de moderne dans cette vision. Il s’agit au contraire d’un recul, vers un passé qu’aucun-e travailleur ou travailleuse ne souhaite revivre.

Insatisfait de simplement rendre le travail précaire, les élites veulent maintenant aussi rendre la retraite précaire.

Comme nous l’avons vu avec Sears, au lieu de payer celles et ceux qui ont tout donné pour cette compagnie pendant des décennies, l’entreprise a d’abord donné des bonus aux membres de la direction et remboursé les grandes banques. C’est indécent, mais la loi actuelle le permet. Le gouvernement doit également agir pour protéger les prestations de retraites des travailleurs et travailleuses.

La difficile conciliation entre le travail, la vie familiale et les études représente encore un défi de taille pour des millions de familles et de personnes aux études. Dans cette ère numérique, le droit à la déconnexion une fois rendu à la maison devrait également être reconnu.

Chaque jour, des menaces pèsent contre les travailleurs et travailleuses et le gouvernement reste les bras croisés. Les néo-démocrates vont continuer de se battre pour de meilleures normes du travail, des milieux de travail sain et des retraites dans la dignité.

Il est temps de bâtir une économie moderne qui profite à tout le monde. »