Échéance : Donnez maintenant et obtenez un remboursement pouvant atteindre 75 %. Donnez 5 $ 20 $ 95 $ +
2012 02 03
La fermeture d’EMD démontre l’échec d’Harper dans le domaine de la création d’emplois
Turmel : Harper doit agir pour relancer l’emploi au pays

LONDON – La fermeture permanente de l’usine d’Electro-Motive Diesel/Caterpillar (EDM) de London démontre encore une fois l’inefficacité du plan de création d’emplois des conservateurs. Cette usine, ouverte depuis 63 ans, offrait des emplois à 450 travailleurs.

« C’est une tendance que nous voyons partout à travers le Canada. Ces grandes entreprises prennent les baisses d’impôt d’Harper pour ensuite envoyer les emplois à l’étranger », a souligné la chef du NPD, Nycole Turmel. Ce dont notre pays a besoin, c’est de mesures concrètes pour créer des emplois. Les baisses d’impôt offertes aux entreprises ne permettent pas d’atteindre ce but. »

La compagnie a placé ses travailleurs en lock-out en décembre quand ils ont refusé une baisse de 50 % de leur salaire.

« Cette décision est motivée par la cupidité de l’entreprise, a dénoncé Irene Mathyssen, députée de London-Fanshawe. On ne peut pas s’attendre à ce que les familles acceptent une baisse de 50 % de leur salaire. Avec des profits qui atteignent des sommets, on s’explique mal cette coupe drastique dans les salaires ou la fermeture de l’usine. »

Lorsque Stephen Harper est devenu premier ministre en février 2006, le Canada comptait 2 127 200 emplois dans le domaine manufacturier, comparativement à 1 743 700 aujourd’hui. Environ 400 000 emplois manufacturiers ont disparu sous la gouverne des conservateurs. Au cours de la dernière année uniquement, 40 000 emplois du secteur manufacturier ont été perdus.

« La fermeture d’une autre usine à London est une nouvelle dévastatrice, a souligné Mme Mathyssen. Ces emplois de qualité sont vitaux pour la santé économique de la collectivité. »

Caterpillar a enregistré des recettes record lors du dernier trimestre, avec une hausse de 35 %. Le premier ministre Stephen Harper a visité l’usine EMD en mars 2008, pour attirer l’attention sur le secteur manufacturier de la région.

« Le gouvernement fédéral est incapable de protéger le secteur manufacturier de London. Les allègements d’impôts offerts aux compagnies n’ont pas su protéger ces emplois », a expliqué Mme Mathyssen. « Il est temps qu’Harper admette que son inaction dans le domaine de la création d’emplois a affectée les familles canadiennes et qu’il est temps de se mettre au travail pour créer des emplois pour les gens de London.», a conclu Mme Mathyssen.

Ensemble, nous avons su démontrer tout ce que les néo-démocrates peuvent accomplir.

Prenez part à cette initiative, devenez membre dès aujourd'hui.

Thomas Mulcair