La peur et le cynisme triomphent sur la démocratie

Le porte-parole de l’opposition officielle en matière de sécurité publique, Randall Garrison (Esquimalt—Juan de Fuca) a émis la déclaration suivante à la suite de l’adoption du projet de loi C-51 :

« Le NPD dénonce haut et fort l’adoption du projet de loi C-51. Des milliers de Canadiens sont descendus dans la rue pour protester contre ce projet de loi qui va éroder nos libertés et nos droits. Ces gens ne voulaient pas que la peur triomphe sur les valeurs mêmes qui guident notre démocratie.

Le NPD est un parti qui se bat pour ses principes et nous avons tout tenté pour faire reculer le gouvernement et convaincre nos adversaires libéraux de faire la bonne chose en votant contre ce projet de loi néfaste. Et il est tout aussi déplorable de voir que le chef du Parti libéral du Canada a, lui aussi, cédé à la peur au lieu de se tenir debout pour défendre nos modes de vies.

Le terrorisme est une menace bien réelle, mais c’est la responsabilité du gouvernement d’assurer la sécurité la sécurité publique et de protéger nos libertés civiles. Cette législation est vague, dangereuse et ne fera pas du Canada un pays plus sécuritaire.

Comme d’habitude, Stephen Harper s’est prêté à des jeux politiques au lieu de défendre les libertés et les droits de tous les Canadiens. Et les libéraux ont laissé le premier ministre faire à sa tête.

Il y a de quoi être déçu, mais il ne faut pas être surpris par ce cynisme des libéraux. Leur chef, Justin Trudeau, avait dit il y a quelques semaines :

« Je ne veux pas que ce gouvernement essaye de se faire du capital politique sur le dos des Canadiens, surtout en ce qui concerne un enjeu aussi important que la sécurité publique. On pourrait avoir cette conversation s’il n’y avait pas des élections dans quelques mois.…»

Les Canadiens méritent mieux. »