29 avril 2013

La tragédie au Bangladesh montre la nécessité d’établir des règles de responsabilisation des entreprises

OTTAWA – À la suite de la tragédie qui a eu lieu dans une usine au Bangladesh, le porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères demande au gouvernement fédéral de s’assurer que les entreprises canadiennes soient plus responsables dans leurs pratiques commerciales.

« C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons suivi les événements horribles qui sont survenus au Bangladesh. Tous ceux qui partent travailler le matin devraient revenir à la maison le soir, a affirmé Paul Dewar (Ottawa Centre). La forte réaction des consommateurs canadiens montre qu’ils sentent que c’est notre responsabilité d’exiger de meilleures conditions de travail chez nos partenaires commerciaux. On s’attend à ce que le gouvernement passe à l’action. »

Un sondage réalisé par Ipsos Reid l’an dernier révélait que 80 % des Canadiens étaient prêts à poser un geste pour s’assurer que les biens qu’ils consomment ne nuisent pas aux travailleurs d’autres pays. La pression des consommateurs a fait en sorte que certaines usines de l’étranger ont dû améliorer les conditions de travail et les mesures de sécurité. Certains ont même demandé à ce que des vérifications indépendantes soient effectuées afin de s’assurer que les normes sont respectées, à défaut de quoi les fournisseurs seraient exclus.

« Alors que le Conseil canadien de commerce de détail se réunit d’urgence et que l’entreprise Joe Fresh s’apprête à enquêter sur cette tragédie, les conservateurs, eux, adoptent une attitude tiède d’immobilisme. Les Canadiens méritent mieux», a ajouté Paul Dewar.