18 janvier 2015

Le budget 2015 doit permettre à la classe moyenne de souffler

VANCOUVER—Le NPD demande que le prochain budget conservateur reflète un changement de cap et qu’il serve à bâtir une économie au service des Canadiens.

« Cela fait une décennie que nous sommes soumis à des budgets conservateurs qui causent des dégâts à l'économie de notre pays. Les familles de la classe moyenne travaillent plus fort que jamais, mais leur situation financière continue de se détériorer. Les revenus des familles sont toujours en déclin alors que la dette des ménages atteint des niveaux record. Les jeunes familles peinent à obtenir des services de garderie abordables alors que les aînés n’arrivent pas à obtenir les soins dont ils ont besoin », a écrit le porte-parole du NPD en matière de finance, Nathan Cullen, dans sa lettre au ministre Joe Oliver.

« La solution de Stephen Harper est de piger des milliards de dollars des poches des familles de travailleurs pour les mettre dans les poches des 15% les plus riches. C’est inacceptable. »

Dans sa missive au ministre des Finances, le NPD demande que le budget de cette année inclue les solutions pratiques suivantes :

  • Rendre la vie plus abordable en mettant fin au programme injuste de fractionnement du revenu des conservateurs et en mettant en œuvre le plan de Tom Mulcair pour des garderies abordables qui vise à réduire le coût d’une place en garderie à 15 $ par jour maximum.
  • Protéger les bons emplois et en créer de nouveaux en laissant souffler les petites entreprises qui créent des emplois et en réglant la crise du chômage chez les jeunes.
  • Défendre le système de santé public en annulant le plan inhumain de Stephen Harper de couper 36 milliards $ en santé et en travaillant avec les premiers ministres provinciaux pour réduire les temps d’attente.
  • Veiller à ce que le Canada soit un pays où personne n’est laissé pour compte en permettant aux travailleurs de prendre leur retraite dans la dignité en rabaissant l’âge de la retraite à 65 ans.
  • Faire croître l’économie tout en protégeant l’environnement en travaillant avec les entreprises pour créer des emplois verts durables et en instaurant le principe de pollueur-payeur.

« Il est temps que le ministre des Finances cesse de paniquer et qu’il se mette au boulot afin d'élaborer un budget qui met l’économie au service des Canadiens au lieu d'un autre budget conservateur qui ne fait que favoriser les plus riches », a affirmé Nathan Cullen.