22 mars 2017

Le budget de 2017 ne bâtit pas une économie équitable

OTTAWA – Les Canadiens qui sont aux prises avec des emplois précaires, des coûts qui augmentent et des taux d’endettement des ménages records ont reçu bien peu de choses du budget libéral qui puissent permettre à l’économie canadienne de travailler pour eux, tandis que les privilégiés et les amis du pouvoir ont été bien récompensés.

En n’allant pas de l’avant avec la promesse de Justin Trudeau d’abolir l’échappatoire des options d’achat d’actions pour les riches PDG, le budget fédéral fait un cadeau de 725 millions de dollars par année aux PDG les plus riches. Parallèlement, le budget n’alloue pas les 155 millions de dollars nécessaires pour mettre fin à la discrimination raciale dans l’octroi de services d’aide à l’enfance chez les autochtones.

« Les budgets sont des occasions de faire des choix : malheureusement, les libéraux ont choisi d’octroyer des faveurs fiscales aux riches PDG et aux grandes sociétés plutôt que d’aider les personnes sans emploi, les anciens combattants et les enfants autochtones », a déclaré le chef du NPD, Thomas Mulcair.

Le budget de 2017 fait aussi avancer les plans des libéraux de privatiser des infrastructures publiques, ce qui laissera le soin aux Canadiens de payer des prix plus élevés pour des générations au moyen de nouveaux frais d’utilisation et tarifs plus élevés, pendant que des investisseurs privés s’enrichissent. Par ailleurs, le budget ne fait aucune mention de plans concrets pour s’attaquer au travail précaire et pour créer de bons emplois à temps plein. De plus, il n’y a aucune mention d’une baisse du taux d’imposition pour les PMEs.

« Comme l’a déclaré le ministre des Finances récemment, ce budget dit aux Canadiens de s’habituer aux emplois précaires, à temps partiel et mal payés, a affirmé le porte-parole du NPD en matière de finances, Alexandre Boulerice. Les Canadiens accueillent favorablement les nouvelles possibilités de formation, mais ils espèrent que cela leur procurera de bons emplois à temps plein. Le gouvernement n’a mis aucun plan de l’avant pour créer ces emplois, alors les Canadiens attendent. »

En plus de matérialiser le plan de financement en matière de santé de Stephen Harper, le budget fédéral est aussi une occasion manquée de rendre les prix des médicaments plus abordables pour les Canadiens et d’épargner des milliards de dollars en mettant en place un plan d’assurance-médicaments. Le Canada est le seul pays au monde à posséder un système de santé universel qui n’inclut pas la couverture des médicaments sur ordonnance.