Le Comité spécial sur l’intimidation doit s’attarder à la prévention

Le député néo-démocrate, Dany Morin (Chicoutimi – Le Fjord), se réjouit de la création d’un groupe de travail pour combattre la cyberintimidation. Il exhorte toutefois les conservateurs à appuyer sa motion visant à établir une stratégie nationale contre l’intimidation.

« C’est encourageant de voir les provinces collaborer autour de cet enjeu pour modifier le Code criminel, mais en ne mettant pas l’accent sur la prévention, le comité ne va pas assez loin, croit Dany Morin. Il s’agit d’un problème très sérieux et très actuel. Certains jeunes sont au désespoir et vont jusqu’à se suicider. Il faut des mesures concrètes de prévention pour aider les enfants et leurs parents à faire face à ce problème. »

En juin, Dany Morin a présenté une motion visant à établir une stratégie nationale contre l’intimidation. La motion prévoit la création d’un comité spécial parlementaire pour : 1) étudier les différentes formes d’intimidation; 2) identifier et adopter les meilleures pratiques de prévention de l’intimidation; 3) appuyer les organismes locaux en mettant l’accent sur la prévention au lieu de la criminalisation.

« Les recherches ont montré que les jeunes des pays qui avaient mis en œuvre des stratégies de prévention de l’intimidation vivaient moins de problèmes d’intimidation, a souligné le député néo-démocrate Randall Garrison (Esquimalt – Juan de Fuca). C’est un problème national grave et tous les partis doivent appuyer cette motion du NPD afin de sauver des vies. »