14 février 2017

Le NPD accueille favorablement la victoire historique des survivants de la rafle des années 60

Le porte-parole du NPD en matière d’affaires autochtones, Romeo Saganash, a fait la déclaration suivante à la suite de la décision de la Cour supérieure de l’Ontario dans l’affaire Brown c. Canada :

« Après huit ans de litige, les néo-démocrates saluent la décision marquante de la Cour supérieure de l’Ontario, qui donne raison aux 16 000 enfants autochtones de l’Ontario à qui l’on a fait du tort en les plaçant dans des foyers non autochtones entre 1965 et 1984, en vertu d’une entente entre la province et le fédéral.

Comme le juge Edward Belobaba l’a signalé avec raison, le Canada n’a pas pris les dispositions raisonnables pour empêcher que ces enfants placés dans des familles non autochtones perdent leur culture et leur patrimoine autochtones.

Les néo-démocrates sont d’avis que le gouvernement avait et aura toujours l’obligation fiduciaire de protéger la culture et les langues autochtones. Nous avons été déçus de voir le gouvernement libéral nier cette obligation en cour et continuer à employer les tactiques juridiques adverses de Stephen Harper.

Nous veillerons à ce que le gouvernement respecte sa promesse de laisser progresser le recours collectif pour enfin en arriver à une réconciliation. Les survivants de la rafle des années 60 ont attendu assez longtemps. »