11 avril 2018

Le NPD demande au fédéral de cesser ses menaces et de demander à la Cour suprême de clarifier le conflit sur l’oléoduc

OTTAWA – Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a vertement critiqué le gouvernement libéral pour ses menaces agressives entourant le conflit sur l’oléoduc Trans Mountain. Mercredi, M. Singh a demandé au fédéral de se faire le partenaire de la Colombie-Britannique, des Premières Nations et de l’Alberta afin de demander à la Cour suprême du Canada plus de clarté entourant ce conflit.

« Soyons clairs : les libéraux ont créé ce gâchis quand ils ont brisé leur promesse de réformer le système d’évaluation environnementale et quand ils ont adopté le processus de Stephen Harper à la place, a dit M. Singh. Plutôt que de réparer leurs propres dégâts, ils menacent maintenant d’imposer des sanctions punitives à la Colombie-Britannique, notamment des compressions dans les transferts en santé. Ce n’est pas l’approche pour laquelle les Canadiens ont voté. »

À la suite de la décision de Kinder Morgan de suspendre ses travaux relatifs à son oléoduc Trans Mountain, le gouvernement libéral a multiplié les menaces pour imposer de force l’oléoduc, malgré les craintes persistantes de la Colombie-Britannique et des Premières Nations. Jagmeet Singh a dit que ces menaces « semaient la discorde et n’étaient pas utiles », et a plutôt pressé le gouvernement de travailler avec toutes les parties et de soumettre un scénario de référence à la Cour suprême sur les questions de compétences en suspens.

« La province de la Colombie-Britannique a offert de travailler avec le gouvernement fédéral pour soumettre un scénario de référence à la Cour suprême du Canada, ce qui fournirait la clarté nécessaire à tous les intervenants impliqués, a ajouté M. Singh. Cela a, en fait, été l’une des principales fonctions de la Cour suprême tout au long de notre histoire. Plutôt que de diviser davantage les Canadiens et les Canadiennes, trouvons des façons d’aller de l’avant ensemble. »