2012 02 02
Le NPD demande aux conservateurs d’agir pour protéger la biodiversité marine

Ottawa – Le porte-parole du NPD pour Pêches et Océans, Fin Donnelly (New Westminster-Coquitlam), et le porte-parole adjoint, Phil Toone (Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine), demandent au gouvernement de prendre les mesures qui s’imposent à la suite de la parution du rapport sur « Le maintien de la biodiversité marine au Canada » du Groupe d’experts de la Société royale du Canada.

« Au moment où les pays du monde entier agissent pour contrer les menaces pesant sur le milieu marin, les conservateurs prévoient effectuer des compressions importantes relativement dans les domaines de la science, de la recherche et de la conservation au ministère des Pêches et Océans, a déclaré M. Donnelly. Nous sommes très loin des progrès faits dans la plupart des pays développés, et pourtant, ce gouvernement est résolu à éviscérer ce ministère. »

Le Canada est loin derrière lorsqu’il est question de respecter les engagements nationaux et internationaux en matière de protection de la biodiversité marine et de créer des zones de protection marine. Le rapport traite également du non-respect du principe de précaution par le gouvernement en ce qui a trait à la pêche, de son inaction dans la lutte aux changements climatiques, de l’absence de plans de rétablissement pour les stocks surexploités, de même que des répercussions négatives de l’aquaculture sur le milieu marin.

« Le gouvernement conservateur ne prend pas ses responsabilités en ce qui a trait à la gestion de la pêche et à la protection marine, a conclu M. Toone. Alors que le gouvernement s’apprête à effectuer des compressions majeures dans le ministère de Pêches et Océans, ce rapport accablant devrait servir de signal d’alarme. »

Ensemble, nous avons su démontrer tout ce que les néo-démocrates peuvent accomplir.

Prenez part à cette initiative, devenez membre dès aujourd'hui.