1 août 2018

Le NPD demande des mesures immédiates pour aborder la pénurie d’epipen

VANCOUVER – Mercredi, le porte-parole du NPD en matière de santé, Don Davies (Vancouver Kingsway) a demandé à la ministre de la Santé de prendre des mesures immédiates pour aborder la pénurie d’EpiPen au Canada. Santé Canada a émis un avis disant que les doses pour les jeunes seraient disponibles en quantités limitées seulement, et que les doses pour les adultes pourraient ne pas être disponibles du tout en août.

« Plusieurs personnes au Canada comptent sur les EpiPen comme appareils permettant de sauver des vies, a déclaré M. Davies. La ministre de la Santé n’aurait jamais dû laisser cette situation risquée se produire; c’est maintenant à elle de corriger les choses immédiatement. »

Le fabricant américain de l’EpiPen, la compagnie Pfizer, a annoncé que la prochaine livraison au Canada n’était pas prévue avant la fin du mois d’août. Les EpiPen sont fabriqués dans une seule usine de Pfizer près de St-Louis, au Missouri, et il n’y a aucun article de remplacement vendu au Canada.

« C’est inacceptable que la réponse de Santé Canada à la pénurie d’EpiPen ait été de dire à la population d’utiliser des injecteurs expirés, a dit M. Davies. Santé Canada doit s’assurer que ces articles soient disponibles en quantité suffisante – sinon des gens pourraient mourir. »

Le Dr Amir Attaran, qui est professeur en droit de la santé à l’Université d’Ottawa, a affirmé que ces pénuries continuent de se produire parce qu’il n’y a pas d’exigence faite aux fabricants d’assurer un approvisionnement constant. Les néo-démocrates du Canada demandent à Santé Canada d’exiger aux détenteurs de brevets de fournir le médicament, faute de quoi ils perdront leur autorisation de vente sur le marché canadien.

« Lorsque des compagnies pharmaceutiques étrangères ne parviennent pas à fournir des médicaments susceptibles de sauver des vies aux Canadiennes et aux Canadiens, le gouvernement fédéral peut et doit agir, notamment en expropriant des brevets si nécessaire, a ajouté M. Davies. La priorité ultime du gouvernement doit toujours être la santé et la sécurité des citoyennes et des citoyens du Canada. »