Le NPD demande la protection accrue des clients en matière de services ferroviaires de transport de marchandises

OTTAWA- Les clients des compagnies de chemin de fer au Canada subissent des pertes depuis des années en raison du fait que les services de transport ferroviaire de marchandises ne sont pas fiables. Cela coûte également à l’économie canadienne des centaines de millions de dollars chaque année. Puisque les conservateurs ne font rien afin de pallier le problème, les néo-démocrates ont décidé d’aller de l’avant avec la Loi sur la protection des clients des compagnies de chemin de fer, un projet qui vise à créer des conditions de concurrence plus équitables pour les expéditeurs de toutes les industries.

« Plus de 80 % des engagements en matière de service contractés auprès des clients agricoles des compagnies de chemin de fer ne sont pas respectés par celles-ci. C’est inacceptable, a dénoncé la porte-parole néo-démocrate en matière de transports, Olivia Chow. Les clients des compagnies de chemin de fer ne devraient pas se faire intimider de la sorte par les grandes compagnies ferroviaires. Les Canadiens méritent un service équitable et prévisible. »

Le projet de loi émanant d’un député présenté par le NPD accordera à tous les clients de compagnies de chemin de fer le droit de négocier les accords sur les niveaux de service avec les compagnies. Plutôt que de commencer à zéro, tous les processus de négociation posséderont des éléments de base destinés à protéger les clients des compagnies de chemin de fer. Cela inclurait des normes de rendement et des pénalités en cas de non-exécution, ce qui contribuera grandement à atténuer les inquiétudes soulevées par les expéditeurs.

Selon Robert Aubin, porte-parole adjoint en matière de transports, « ce projet de loi améliorera une partie importante de la chaîne d’approvisionnement et équilibrera les intérêts des intervenants à travers le Canada. »