2012 02 02
Le NPD exhorte les conservateurs à préserver les prestations de sécurité de la vieillesse
La motion de l’opposition demande à la Chambre de rejeter les changements à la SV

OTTAWA – Le NPD demande à la Chambre des communes de se prononcer contre le plan de Stephen Harper visant à équilibrer le déficit conservateur en coupant dans les prestations pour les aînés.

La motion de l’opposition du NPD, déposée par la députée Lysane Blanchette-Lamothe (Pierrefonds-Dollard), demande non seulement à la Chambre de rejeter tout changement concernant l’âge d’admissibilité aux prestations de la Sécurité de la vieillesse, mais également de développer une stratégie pour réduire la pauvreté chez les personnes âgées.

« Nous pourrions prendre plusieurs mesures concrètes et abordables dès maintenant afin de sortir tous les aînés canadiens de la pauvreté, mais Stephen Harper préfère augmenter la vulnérabilité de nos aînés avec ses mauvaises décisions », a dénoncé Mme Blanchette-Lamothe.

« En menaçant de modifier le système de sécurité de la vieillesse, ce gouvernement dresse les générations les unes contre les autres. Nous avons tous travaillé fort en respectant les règles du jeu. Rien ne justifie les compressions budgétaires irresponsables des conservateurs qui appauvriront toute une génération de Canadiens. »

Le porte-parole en matière de pensions de retraite, Wayne Marston (Hamilton-Est—Stoney Creek) a ajouté que de réduire les prestations des aînés était un choix, et que Stephen Harper pourrait facilement faire un choix plus éclairé.

« Les conservateurs ont donné 16 milliards $ en baisses d’impôt aux entreprises, sans garanties que des emplois seraient créés en retour. Et maintenant qu’ils font face à un déficit, ils s’attendent à ce que ce soit les aînés qui paient le prix. »

« Le gouvernement n’a aucun problème à dépenser 30 milliards $ pour son achat inconsidéré de F-35, et 19 milliards $ pour son impopulaire programme de prisons, mais il n’est pas capable d’offrir 540 $ par mois aux aînés canadiens les plus pauvres. Il est temps qu’ils mettent de l’ordre dans leurs priorités », a soutenu M. Marston.

La porte-parole pour les aînés, Irene Mathyssen (London-Fanshawe), a ajouté qu’aucune donnée n’appuyait l’affirmation des conservateurs selon laquelle le régime de Sécurité de la vieillesse n’est pas viable.

« Une étude commandée par le gouvernement Harper contredit cette affirmation. Nous avons besoin d’une stratégie globale. Le gouvernement doit reculer. Son plan mine le système de sécurité de la vieillesse que ce gouvernement est censé protéger », a conclu Mme Mathyssen.

Ensemble, nous avons su démontrer tout ce que les néo-démocrates peuvent accomplir.

Prenez part à cette initiative, devenez membre dès aujourd'hui.