Le NPD mènera une lutte sur le terrain pour la protection des lacs et des rivières

Les députés néo-démocrates déplaceront leur lutte pour la protection des lacs et des rivières du Canada dans leurs circonscriptions. Pendant la semaine de relâche, les députés parleront aux citoyens des lourdes conséquences du projet de loi omnibus sur nos cours d’eau.

« Ce projet de loi monstre aura des conséquences négatives à long terme pour les Canadiens. Nous voulions pouvoir l’étudier correctement en comité, mais les conservateurs nous ont bloqué à chaque occasion possible, a dit le leader de l’Opposition officielle à la Chambre, Nathan Cullen (Skeena–Bulkley Valley). C’est déplorable. Ils vont à l’encontre des intérêts des Canadiens pour défendre leur idéologie. »

Le projet de loi C-45 est la dernière étape du plan des conservateurs qui vise à faire adopter des lois affaiblissant la surveillance environnementale et réduisant les services essentiels aux Canadiens. Même si les conservateurs ont consenti à faire examiner leur projet de loi par les comités, ils ont imposé des échéanciers déraisonnables, ont rejeté les amendements proposés par le NPD et ont sciemment confié des articles à des comités qui n’ont pas suffisamment de temps pour faire une étude exhaustive.

« Une fois de plus, les conservateurs font passer les pétrolières en premier. Heureusement, le NPD est là pour défendre les Canadiens, a déclaré la whip en chef de l’Opposition officielle, Nycole Turmel (Hull–Aylmer).   C’est un mauvais projet de loi. Nous allons consulter les Canadiens pendant la relâche et à notre retour, nous allons faire entendre leurs idées au Parlement. »

« L’une des conséquences les plus tristes de l’adoption de ce projet de loi est que nos lacs et nos rivières n’étant plus protégés, ils tombent à la merci de l’appétit du secteur privé », a dit la porte-parole en matière d’environnement, Megan Leslie (Halifax).