Le NPD propose un plan concret pour intervenir dans la crise des réfugiés

Le NPD propose un plan concret pour venir en aide aux réfugiés syriens. « Nous allons commencer par accueillir 10 000 réfugiés syriens d’ici la fin de l’année, soutient le porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères, Paul Dewar. Cette tragédie humaine est inacceptable et elle a assez duré. Le Canada doit agir maintenant. »

Le NPD va travailler avec le gouvernement pour :

  • Accueillir 10 000 réfugiés au Canada d’ici la fin de l’année via le programme de parrainage du gouvernement en nommant un Coordonnateur aux réfugiés syriens, en regroupant les ressources de divers ministère dont les Affaires étrangères, Citoyenneté et Immigration et les autres ministères.

  • Augmenter le personnel diplomatique et d’immigration afin d’accélérer le traitement des demandes des réfugiés.

  • Travailler avec la Turquie et d’autres pays qui accueillent des réfugiés syriens pour enlever les obstacles bureaucratiques au rétablissement et mettre fin à la politique canadienne discriminatoire afin que tous les réfugiés soient traités équitablement.

  • Accélérer les demandes de parrainage en enlevant le quota maximum pour permettre d’accueillir le plus de réfugiés possible au Canada.

  • Augmenter la contribution financière du Canada aux agences offrant de l’aide humanitaire – dont le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés  — en se basant sur les besoins réels sur le terrain et participer avec les autres membres de la communauté internationale à coordonner nos efforts pour résorber la crise des réfugiés.

  • « Nous sommes prêts à travailler de concert avec le gouvernement pour agir au plus vite. Des vies sont en jeu et notre seul objectif est de sauver le plus de vies possible », a ajouté la porte-parole du NPD en matière de développement international, Hélène Laverdière.