Le NPD veut protéger les stagiaires

Le NPD demande à tous les députés de mettre fin aux abus des stagiaires non rémunérés et de faire appliquer les normes du travail et les normes de sécurité aux stagiaires. Le projet de loi C-636 du NPD, qui vise à protéger les stagiaires, fera l’objet d’un premier débat au parlement, ce soir.

« Les conservateurs sont restés les bras croisés devant la crise de l’emploi chez les jeunes, qui a forcé de nombreuses personnes à travailler gratuitement dans l’espoir de décrocher un poste, a déclaré la députée néo-démocrate Laurin Liu (Rivière-des-Mille-Îles), marraine du projet de loi. Le Parlement doit adopter notre projet de loi pour mettre fin aux abus des stagiaires non rémunérés et pour s’assurer qu’ils soient protégés en vertu du Code canadien du travail. »

La Loi sur la protection des stagiaires octroierait des garanties fondamentales à tous les stagiaires œuvrant dans les industries sous réglementation fédérale, comme l’imposition de limites sur les heures de travail excessives et le droit de refuser d’exécuter des tâches dangereuses et d’être protégé contre le harcèlement sexuel. Le projet de loi établirait également que les stages doivent d’abord profiter aux stagiaires, doivent inclure une formation et que les stagiaires ne peuvent pas remplacer des employés rémunérés.

En 2011, Andy Ferguson, 22 ans, est décédé suite à une collision frontale survenue parce qu'il s'était endormi au volant. Il avait travaillé des heures excessives comme stagiaire non rémunéré pour une station de radio. L’organisme sans but lucratif Carrer Edge, qui aide aux stagiaires à se trouver des stages dans des industries réglementées au niveau fédéral, a déclaré que ce projet de loi était « un pas de géant vers l’avant ».

« Après dix années de gouvernement conservateur, les jeunes du Canada travaillent de plus en plus fort, sans être même rémunérés, a déclaré le député néo-démocrate Andrew Cash (Davenport), qui s’est porté à la défense des stagiaires et des travailleurs urbains. Les députés de tous les partis seront sans doute d’accord avec le NPD pour dire que les stagiaires méritent d’être aussi bien protégés que tous les autres travailleurs du Canada. »