17 février 2014

Le programme des travailleurs étrangers temporaires doit être plus transparent

La porte-parole du NPD en matière d’emploi et de développement social, Jinny Sims (Newton – Delta-Nord), presse le gouvernement conservateur de publier les noms des employeurs qui ont reçu l’autorisation de faire venir des travailleurs étrangers temporaires au Canada.

« S’ils ont veillé à ce que les entreprises respectent les règles régissant l’embauche de travailleurs étrangers temporaires, je ne vois pas pourquoi les conservateurs refuseraient de publier ces renseignements par l'intermédiaire d’une base de données, a déclaré Mme Sims. Les Canadiens ont le droit de savoir s’ils perdent leurs emplois parce que des entreprises reçoivent indûment l’autorisation de recruter de la main-d’œuvre à l’étranger. »

Jinny Sims presse le gouvernement de publier les noms des employeurs qui ont reçu l’autorisation d’engager des travailleurs temporaires, ainsi que les renseignements concernant les conditions de travail de ces employés. Jusqu’à tout récemment, on pouvait consulter la plupart de ces renseignements en formulant une demande d’accès à l’information. Toutefois, au cours des six derniers mois, Emploi et Développement social Canada a retourné des demandes dans lesquelles les renseignements à ce sujet avaient été systématiquement masqués.

Les règles encadrant le Programme des travailleurs étrangers temporaires stipulent que les employeurs doivent démontrer qu’ils n’ont pas été en mesure de trouver des travailleurs canadiens ou des résidents permanents qualifiés avant d’engager des travailleurs étrangers.