Les conservateurs disent non à un système électoral équitable

Aujourd’hui, les conservateurs ont donné une autre preuve qu’ils ne veulent pas d’un système électoral équitable.

« Le NPD a présenté une motion invitant tous les partis à s’engager à remplacer le système électoral inéquitable du Canada par un système de représentation proportionnelle mixte après la prochaine élection. C’est très décevant de voir les conservateurs voter contre cette motion et encore plus de voir que des libéraux ont voté avec le gouvernement », a déclaré le porte-parole du NPD en matière de réforme démocratique, Craig Scott.

Un système de représentation proportionnelle mixte, notamment en vigueur en Écosse, en Nouvelle-Zélande et en Allemagne, permettrait aux Canadiens de continuer à élire des députés locaux et garantirait que le nombre de sièges obtenus par les partis à la Chambre des communes reflète le nombre de votes reçus. Dans les pays où il a été adopté, ce système a réduit la partisanerie et a accru la participation électorale ainsi que la représentation des femmes et des membres de groupes marginalisés au Parlement.

« Avec la participation électorale en chute libre, le Canada a besoin d’un système de représentation proportionnelle pour refléter les choix politiques des Canadiens. Le système actuel, où l'on peut gouverner sans avoir l'aval de la majorité de la population, a assez duré », a ajouté M. Scott.

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, a clairement indiqué son engagement à faire de l’élection de 2015 la dernière élection fédérale inéquitable de l’histoire du pays. Pour ce faire, un gouvernement du NPD instaurera un système de représentation proportionnelle mixte au cours de son premier mandat.

Le fait que les libéraux n’aient pas appuyé en bloc notre motion rend le choix des Canadiens encore plus clair : le NPD est le seul parti qui leur donnera l’occasion de voter pour le changement qu’ils réclament depuis longtemps et l’obtenir.