Les conservateurs refusent d’agir pour mettre fin à la violence faite aux femmes

Ce soir, les conservateurs ont rejeté la motion M-444, Plan d’action national contre la violence faite aux femmes. La marraine de la motion et porte-parole du NPD en matière d’affaires autochtones, Niki Ashton (Churchill) a émis la déclaration suivante :
 
«Aujourd’hui le gouvernement Harper a une fois de plus tourné le dos aux femmes en votant contre la motion M-444, un plan d’action national contre la violence faite aux femmes. Après une décennie de négligence conservatrice et libérale, la violence faite aux femmes a atteint des niveaux extrêmement élevés au Canada.
 
Des plans d’action nationaux contre la violence faite aux femmes ont été mis en œuvre en Australie, aux États-Unis et au Royaume-Uni.
 
Cette motion est le premier outil législatif visant à mettre fin à la violence faite aux femmes qui a été déposé au Canada depuis des décennies. Et pourtant, les conservateurs ont tout de même voté contre. Ce faisant, ils envoient un message clair : mettre fin à la violence faite aux femmes ne fait pas partie de leurs priorités.
 
Le NPD sait que c’est quand les femmes sont en sécurité et qu’elles sont prospères que les familles, les collectivités et l’ensemble du Canada prospèrent. Le NPD a un plan visant l'adoption de mesures pour promouvoir et établir l’égalité des sexes dans les collectivités, les milieux de travail et en politique.
 
Un plan d’action national fait partie de notre stratégie. Nous savons que l'égalité des femmes ne pourra pas être réalisée tant et aussi longtemps qu’elles sont victimes de violence et que, sans égalité, les femmes ne pourront jamais échapper à la violence. Nous devons continuer à exercer de la pression pour élaborer un plan d’action national, pour les générations d’aujourd’hui et de demain.»