Les Premières Nations encore écartées des statistiques sur le chômage

La porte-parole du NPD en matière d’affaires autochtones, Niki Ashton (Churchill) dénonce le fait que les conservateurs ne recueillent pas les données sur l’emploi des membres des Premières Nations vivant dans des réserves.

« En excluant les réserves, les conservateurs font en sorte qu’il est impossible de comprendre les problèmes de chômage de nombreux membres des Premières Nations au Canada, a déploré Mme Ashton. C’est irresponsable et la situation doit être corrigée. »

Statistique Canada dit écarter les réserves des dernières enquêtes sur la population active (EPA) car les coûts sont trop élevés. Toutefois, un récent projet de Statistique Canada a révélé que les coûts de la collecte de renseignements dans les réserves n’étaient pas plus élevés que ceux engagés dans les régions éloignaient sondés par l’EPA.

« Les renseignements recueillis dans cette enquête sont particulièrement importants, surtout depuis que les conservateurs ont éliminé le formulaire de recensement long et que le taux de non réponse à l’Enquête nationale auprès des ménages a augmenté massivement, a ajouté Mme Ashton. Encore une fois, les conservateurs laissent tomber les familles canadiennes en ce qui concerne l’emploi. »