29 avril 2013

Projet de loi d'exécution du budget, prise trois : un autre projet de loi omnibus

En 115 pages, le projet de loi omnibus 3.0 modifie au moins cinquante lois

OTTAWA – Les conservateurs ont encore une fois déposé un projet de loi d'exécution du budget rempli de mesures qui n'ont aucun rapport avec le budget. Le projet de loi omnibus 3.0 est la troisième tentative des conservateurs d'échapper à l'examen parlementaire de leur programme d'austérité, qui coûte de nombreux emplois aux Canadiens.

« Stephen Harper s'est engagé auprès des Canadiens à travailler pour la création d'emploi, mais il continue d'imposer des mesures d'austérité qui font plutôt perdre des emplois et qui augmentent le coût de la vie pour l'ensemble des familles canadiennes, a déclaré la porte-parole de l’Opposition officielle en matière de finances, Peggy Nash (Parkdale-High Park). Le projet de loi d'exécution du budget dévoilé aujourd'hui est une nouvelle tentative pour faire adopter leur programme à toute vitesse par le Parlement afin d'éviter d'avoir à rendre des comptes. »

Le projet de loi du budget augmente les taxes pour les Canadiens. En effet, les conservateurs présentent une hausse de taxes pour les coopératives de crédit, pour les petites et moyennes entreprises, ainsi que les tarifs sur des milliers de produits. Le Conseil du trésor reçoit également de vastes pouvoirs pour intervenir dans la libre négociation des conventions collectives, en plus d’imposer des conditions de travail aux employés syndiqués et non syndiqués au sein des sociétés d’État.

« Le NPD se battra contre ce projet de loi omnibus 3.0, a déclaré le porte-parole adjoint du NPD en matière de finances, Guy Caron (Rimouski-Neigette--Témiscouata--Les Basques). Les Canadiens méritent mieux qu'un autre projet de loi omnibus conservateur qui ne fait qu'augmenter le coût de la vie pour les familles et qui ne crée pas d'emploi. »