10 janvier 2013

Raisonnement tordu!

Au lieu d’agir de manière raisonnée dans le dossier des pièces contrefaites utilisées dans nos avions militaires, les conservateurs ont adopté un raisonnement tordu pour défendre leur approche malsaine dans le domaine de l’acquisition militaire.

Nous n’avons pas d’inquiétudes particulières dans ce pays. On m’a dit que les automatismes régulateurs que nous avons suffisent. [Traduction]

– Julian Fantino, Ministre adjoint de la Défense, CBC, 24 octobre 2012

_Les puces mémoires qui ont été contrefaites fonctionnent… Si elles doivent être remplacées, si elles ne sont pas sécuritaires et si elles ne fonctionnent pas correctement, elles seront remplacées.__[Traduction]_

– Chris Alexander, Secrétaire parlementaire du ministre de la Défense nationale, CBC, 9 janvier 2013

Les ministres conservateurs ne s’en font pas outre mesure parce que les « automatismes régulateurs suffisent ». En gros, les pièces ne seront remplacées que si des composantes des avions tombent en panne mettant en danger la vie de pilotes.

Ce n’est pas surprenant que ce raisonnement tordu soit celui des conservateurs. Voilà une preuve supplémentaire qu’ils n’acceptent jamais d’avoir tort, qu’ils refusent de présenter des excuses lorsque cela est pourtant nécessaire et qu’ils priorisent les points de discussion plutôt qu'une saine gestion.