Selon un rapport, Harper manque de leadership en santé

Le NPD déplore qu’un nouveau rapport démontre que le gouvernement a fait preuve de négligence face à des enjeux essentiels en matière de santé

OTTAWA – Libby Davies, la porte-parole du NPD en matière de santé, affirme que le gouvernement Harper a été incapable de faire preuve de leadership et de s’attaquer aux enjeux en lien avec le système de soins de santé. Davies a réagi aux conclusions dévoilées aujourd’hui dans le rapport du Conseil canadien de la santé.

« Les Canadiens s’inquiètent de l’avenir de leur système de soins de santé. Simplement augmenter le financement ne règlera pas les problèmes actuels. On doit avoir un meilleur leadership, » a ajouté Davies.

Le rapport confirme que le gouvernement conservateur a manqué de leadership sur les questions de santé, notamment en ce qui a trait aux initiatives d’importance comme la mise en place d’une stratégie nationale sur les médicaments, l’embauche de plus de professionnels de la santé de première ligne, l’amélioration des soins à domicile, la réduction des temps d’attente, ainsi que l’élaboration d’un système de dossiers médicaux électroniques.

« Les médicaments sur ordonnance constituent l’un des éléments les plus dispendieux de notre système de soins de santé, » a poursuivi Davies. « L’entente de 2004 devait en principe mettre en place une stratégie sur les médicaments qui devait réduire les coûts et augmenter l’accès aux médicaments sur ordonnance. Malheureusement, il y a un manque flagrant de leadership de la part du gouvernement. »

Le rapport publié aujourd’hui soulève de plus la question à savoir si les conservateurs sont en mesure de négocier l’Entente sur la santé de 2014 de façon adéquate.

« Bien que plusieurs outils pour améliorer l’octroi de services sont de compétences provinciales et territoriales, le gouvernement fédéral a un important rôle à jouer. Le fédéral doit travailler avec les provinces et les territoires et établir des cibles et des attentes qu’on peut mesurer. En agissant ainsi, le gouvernement pourra s’assurer que tous les Canadiens, peu importe où ils vivent, puissent rapidement avoir accès à des services de soins de santé de qualité, » a conclu Davies.