Thomas Mulcair annonce la tenue de consultations pancanadiennes au sujet du projet de déforme électorale

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, a annoncé aujourd’hui que son parti ira de l’avant avec la tenue de consultations pancanadiennes au sujet du projet de réforme de la Loi électorale, le projet de loi C‑23.

« Les conservateurs ne veulent pas écouter les Canadiens. Ils ont bloqué tous les efforts que le NPD a déployés pour forcer la tenue de consultations publiques pancanadiennes. Les Canadiens méritent mieux », a déclaré M. Mulcair.

S’il est adopté, le projet de loi C-23 empêchera des centaines de milliers de citoyens d’exercer leur droit de vote. Le Directeur général des élections se verra retirer certains pouvoirs, et il ne sera plus autorisé à discuter avec les Canadiens de l’importance de voter.

« Le refus des conservateurs d’écouter les Canadiens est une vraie gifle. Stephen Harper tente de changer les règles pour avantager son parti. Il s’agit d’une démarche dangereuse qu’on n’avait encore jamais vue dans notre système démocratique », a déclaré le chef adjoint du NPD, David Christopherson.

Depuis trois semaines, M. Christopherson livre bataille en comité afin que les Canadiens puissent faire valoir leurs opinions. Il a d’ailleurs réussi à obliger le comité à entendre le témoignage du Directeur général des élections jeudi.

« De plus en plus de gens s’opposent à ce projet de loi, et nous croyons que les Canadiens devraient pouvoir exprimer leurs opinions. En tant qu’élus, c’est notre devoir de nous assurer qu’ils soient entendus », a conclu M. Mulcair.

Le NPD tiendra des consultations publiques partout au pays et encouragera les citoyens à exprimer leurs opinions en ligne, par l’entremise d’un site Web conçu à cet effet. Une pétition est déjà en ligne au : http://petition.npd.ca/protegeons-notre-democratie.