1 juin 2018

Une victoire au STTP montre que le fédéral doit agir pour l’équité salariale

Un arbitre a établi aujourd’hui que les factrices et facteurs ruraux et suburbains (FFRS) effectuent un travail équivalent à celui des factrices et facteurs en milieu urbain, et il a reconnu l’écart salarial entre les deux groupes. Il se range ainsi derrière la méthodologie présentée par le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP).

« C’est une énorme victoire pour le STTP et pour les femmes, qui forment les deux tiers des effectifs des FFRS, a déclaré la porte-parole du NPD pour Postes Canada, la députée Irene Mathyssen. Postes Canada a privé les factrices et facteurs ruraux et de banlieues de la parité salariale durant des décennies. Ce règlement sur l’équité salariale était attendu depuis longtemps! »
La décision rendue aujourd’hui survient après des mois d’audiences et un procès entamé en 2016. Elle demande que le STTP et Postes Canada déterminent l’indemnité à accorder avant le 31 août de cette année. « Il était grand temps de régler cette injustice et que Postes Canada cesse d’exploiter ses travailleuses », a ajouté Karine Trudel, porte-parole du NPD en matière de travail.

Bien qu’il s’agisse clairement d’une victoire pour le STTP et pour les employé.es des postes, le NPD demande au gouvernement libéral de mettre fin une fois pour toutes à ces inégalités inacceptables en adoptant des mesures législatives et en finançant l’équité salariale. En raison de l’inaction des libéraux, les femmes se retrouvent sans loi sur l’équité salariale, et pas un sou n’a été engagé dans le budget de 2018 pour financer la mise en œuvre de l’équité salariale.

« Les libéraux ont promis l’équité salariale il y a déjà plus de 40 ans, et plus de 14 années se sont écoulées depuis le dépôt du rapport de 2004 du Groupe de travail sur l'équité salariale qui demandait une loi sur l’équité salariale. Les femmes ne devraient pas avoir à aller se battre en cour pour obtenir un salaire égal pour un travail équivalent, a affirmé Sheila Malcolmson, porte-parole du NPD en matière d’égalité des femmes. Le fait que les travailleurs et travailleuses de Postes Canada se battent encore montre à quel point nous avons besoin d’une loi fédérale proactive. Les femmes en ont assez d’attendre. »