18 septembre 2013

Déclaration de Chris Charlton au sujet de l’enchère du spectre sans fil

OTTAWA – La date d’échéance est maintenant passée pour les sociétés qui désiraient participer à l’enchère du spectre 700 MHz qui aura lieu prochainement. Les enchérisseurs ne seront pas rendus publics avant une autre semaine, mais nous savons déjà que les Canadiens payeront le prix pour la faiblesse des politiques conservatrices en matière de télécommunications sans fil.

Les conservateurs, avec leurs règles trop faibles et leur refus de soutenir les nouveaux joueurs, sont en train de rater une occasion idéale de s’assurer que cette rare ressource publique soit utilisée pour améliorer les services offerts aux Canadiens à un prix plus abordable, peu importe leur lieu de résidence.

Les conservateurs avaient espéré que Verizon les sortirait du fiasco qu’ils ont créé. Malheureusement, cette enchère ne fera que concentrer l’emprise de certaines sociétés sur le marché du sans fil. Jusqu’ici, le ministre James Moore a refusé de répondre aux questions et aux appels du NPD, qui proposait d’étudier cet enjeu au Comité permanent de l’industrie de la Chambre des communes.

Les néo-démocrates continuent d’exiger que des mesures concrètes soient adoptées afin d’améliorer les dispositions relatives à l’itinérance obligatoire et le partage des tours de communication afin d’assurer une saine concurrence entre les sociétés canadiennes, ce qui réduirait les prix. Le gouvernement doit imposer des conditions et forcer les sociétés à utiliser le spectre afin d’éviter toute spéculation. Les régions rurales et les communautés plus éloignées du Canada doivent être desservies.

Les Canadiens méritent d’avoir accès à des réseaux fiables et rapides à des prix abordables.