12 février 2019

Déclaration de Jagmeet Singh concernant la démission de Jody Wilson-Raybould

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a fait la déclaration suivante :

Th« Comme bien des Canadiens et Canadiennes, j’étais heureux de voir le premier ministre nommer Jody Wilson-Raybould au poste de procureure générale du Canada, la première femme autochtone à occuper ce poste. Cela semblait alors être un pas en faveur de la réconciliation, mais la façon dont elle a été traitée depuis est inacceptable et soulève de nombreuses questions.
J’ai le plus grand respect pour Mme Wilson-Raybould, et j’ai été consterné d’entendre récemment que la pression du premier ministre Justin Trudeau et de son bureau exercé sur elle afin d’épargner SNC-Lavalin aurait pu mener à son congédiement du poste de procureure générale.
Maintenant plus que jamais, le gouvernement libéral doit impérativement appuyer le travail du Comité de la justice qui va examiner l’ensemble de l’affaire SNC-Lavalin.
Mme Wilson-Raybould a affirmé avoir "dit la vérité aux personnes au pouvoir"; elle a aussi déclaré qu’il est fondamental que le système de justice "soit totalement dénué d’ingérence politique et qu'il maintienne la pleine confiance du public". Nous demandons donc au premier ministre Justin Trudeau et à l’actuel ministre de la Justice, David Lametti, d’autoriser Mme Wilson-Raybould à parler de cette affaire et à collaborer avec le Comité de la justice pour qu’il obtienne des réponses.
Si Justin Trudeau et le gouvernement libéral bloquaient le travail du Comité de la justice, cela enverrait un dangereux signal à la population canadienne quant à l’état de notre démocratie.
Justin Trudeau doit faire preuve de transparence; nous allons continuer à faire pression sur son gouvernement pour nous assurer que les gens reçoivent les réponses auxquelles ils ont droit. »