2 septembre 2019

Déclaration du NPD à l'occasion de la fête du Travail

Jagmeet Singh, le chef du NPD du Canada, a émis la déclaration suivante :

La fête du Travail est l'occasion de célébrer les nombreux progrès réalisés par le mouvement syndical au Canada au cours des dernières décennies. De la semaine de travail de 44 heures au congé de maternité payé, de nombreuses luttes importantes ont été menées et gagnées.

Les néo-démocrates sont fièr·es de soutenir les travailleurs et travailleuses depuis si longtemps, mais la lutte pour les défendre n'est pas terminée. Les emplois précaires sont en hausse, les salaires stagnent et le coût de la vie augmente. Et pour couronner le tout, les gouvernements libéraux et conservateurs continuent d’accorder des allègements fiscaux aux plus riches, alors que le reste d'entre nous est obligé d'en payer le prix.

Les travailleurs et travailleuses méritent un gouvernement qui leur accorde la priorité. C'est pourquoi Jagmeet et le NPD se sont engagé∙es à augmenter immédiatement le salaire minimum fédéral à 15 $ l’heure, en le faisant passer à un salaire minimum décent. Nous veillerons également à ce que les travailleurs et travailleuses bénéficient de plus de protections et que les travailleurs et travailleuses à temps partiel et contractuel∙les reçoivent un salaire équitable.

Des millions de Canadiens et Canadiennes ont du mal à payer leurs factures chaque mois, même lorsqu'ils et elles travaillent à temps plein.

Alors que le coût du logement, des médicaments et d'autres produits de première nécessité montent en flèche, les salaires stagnent. C'est le résultat de décennies de gouvernements libéraux et conservateurs qui se sont rangés du côté des grandes entreprises au détriment des gens.

Justin Trudeau a promis d'assurer l'équité dans les milieux de travail partout au Canada, mais il est du côté des grandes entreprises et en plus, il a trahi les travailleurs et travailleuses.

Jagmeet et le NPD sont déterminé∙es à garantir un traitement équitable pour tous les travailleurs et travailleuses canadiens et à faire en sorte que vous puissiez joindre les deux bouts si vous travaillez à temps plein.