30 avril 2019

Déclaration du NPD sur la mobilisation militaire au Venezuela

Guy Caron, le porte-parole des Affaires étrangères du NPD, a émis la déclaration suivante :

« Les nouveaux développements au Venezuela sont particulièrement inquiétants. Nous assistons à une surenchère militaire dont le grand perdant sera inévitablement le peuple vénézuélien. Le Venezuela fait face à une crise politique et humanitaire extrêmement sérieuse, et un affrontement militaire n’aurait pour effet que de l’empirer et d’aggraver les conséquences sur la population civile.

Le Nouveau Parti démocratique condamne toute tentative de coup d’État annoncée aujourd’hui par le président de l’Assemblée nationale, Juan Guaidó, avec l’aide de forces militaires. Parallèlement au déclenchement de l’Opération Liberté annoncé par Juan Guaidó, plusieurs ministres du gouvernement Maduro ont affirmé avoir le soutien des forces armées vénézuéliennes et se sont engagés à affronter les forces armées qui supportent Juan Guaido. L’interventionnisme militaire dans cette crise ne peut pas déboucher sur une résolution durable.

Nous appelons à une désescalade de violence et rappelons que seule la tenue d’élections libres et démocratiques peut constituer une sortie de crise profitable à la société civile. C’est au peuple vénézuélien lui-même de choisir son gouvernement et le Canada doit continuer son travail avec ses pairs et les acteurs locaux pour trouver une solution pacifique et démocratique.

Le NPD soutient que le dialogue national est nécessaire pour réduire les tensions au Venezuela, et que toute l’aide humanitaire disponible doit pouvoir parvenir au peuple vénézuélien sans condition politique. Depuis le début de la crise, plus de 3 millions de Vénézuéliens et Vénézuéliennes ont été contraints de fuir leur pays, à cause des difficultés économiques, des pénuries alimentaires et du manque d’accès au soin, et c’est autour des besoins de la population civile que doit se tourner notre attention. »