14 août 2019

Déclaration du NPD sur l’avenir des médias canadiens

Le NPD a fait la déclaration suivante :

« Aujourd’hui, nous apprenons que la survie du Groupe Capitales Médias est menacée à très court terme. Propriétaire de plusieurs quotidiens régionaux au Québec, sa disparition entrainera inévitablement des pertes massives d’emplois. Ainsi, plusieurs villes du Québec pourraient ainsi se retrouver sans médias locaux.

La crise des médias est réelle et s’aggrave de jour en jour. Au Canada, c’est plus de 16 000 emplois directs qui ont été perdus au cours des dix dernières années. Les difficultés avec lesquelles le Groupe Capitales Médias est au prise n’est pas un cas isolé, mais touche l’ensemble de l’industrie médiatique.

L’inaction des libéraux au cours des quatre dernières années met à risque notre démocratie, la compétitivité de nos entreprises médiatiques et la distinction culturelle québécoise. Au lieu de s’attaquer au problème et de mettre tout le monde sur un pied d’égalité, le gouvernement libéral de Justin Trudeau continu d’accorder des congés fiscaux aux géants du web, ces multinationales qui envoient directement leurs profits dans les paradis fiscaux.

Fini le temps des beaux discours! Nous avons besoin d’une solution globale qui tient compte des particularités régionales. Au NPD, nous sommes les seuls à nous tenir debout et à exiger un traitement juste de nos médias traditionnels. Une industrie médiatique en santé est essentielle au bon fonctionnement de notre démocratie, les gens méritent de l’information de qualité. Les néo-démocrates demandent que le gouvernement fédéral mettent fin, une fois pour toute, au traitement privilégié et au congé fiscal dont bénéficient les géants du web. »