29 janvier 2019

Déclaration du NPD sur l’échec du système de demandes de parrainage des parents et grands-parents

La porte-parole du NPD en matière d’immigration, de réfugiés et de citoyenneté, Jenny Kwan, a fait la déclaration suivante :

« Comme prévu, l’approche du gouvernement libéral pour la réunification des familles par le parrainage des parents et grands-parents est un échec colossal. Seulement 11 minutes après l’ouverture du quota, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a annoncé que la limite annuelle avait été atteinte et que le processus de demande était fermé. Une fois de plus, des parents frustrés sont laissés en plan.
Auparavant, c’était le hasard inéquitable du système de tirage au sort; maintenant, les familles sont en concurrence les unes avec les autres dans une course effrénée pour arriver en tête de liste juste pour pouvoir déposer une demande. Le gouvernement libéral est parvenu à déshumaniser et déprécier le rôle important que le parrainage de parents et grands-parents peut jouer pour les familles et l’économie du Canada. C’est une véritable insulte que de traiter ainsi les familles.
Les bureaux de député·es sont déjà inondés de plaintes. La demande d’un électeur a même été bloquée en plein milieu du processus alors qu’il tentait de la compléter. Les gens dans cette situation vont maintenant devoir attendre une autre année au complet avant de pouvoir essayer à nouveau de soumettre une demande. Il s’agit d’une terrible gifle au visage des familles qui ont déjà attendu des années avant d’être réunies.
Le gouvernement libéral devrait faire ce qu’il faut : éliminer le plafonnement arbitraire des demandes de parrainage de parents et grands-parents du processus de réunification et augmenter ses niveaux d’attributions prévues.
Le NPD a toujours vu la réunification familiale comme un élément essentiel du système d’immigration du Canada. Afin d’assurer un processus juste et équitable de parrainage des parents et grands-parents, le NPD demande au gouvernement :

  1. D’éliminer le plafonnement arbitraire des demandes;
  2. D’augmenter les niveaux annuels prévus d’attributions pour ce type de demandes;
  3. De réduire les engagements financiers exigés aux familles, afin d’assurer l’équité;
  4. De permettre à nouveau le recours à un processus d’appel;
  5. De mettre en place des normes de traitement afin de garantir un délai raisonnable pour la réunification des familles. »