9 août 2019

Encore une fois, Trudeau ralentit la mise en place d’une assurance-médicaments

L'annonce de Petitpas Taylor survient après que les libéraux aient rencontré plus de 700 fois des représentants de l'industrie pharmaceutique et des compagnies d'assurance.

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a publié la déclaration suivante en réponse à l'annonce faite par la ministre de la Santé, Ginette Petipas Taylor, que le gouvernement libéral modifierait la liste des médicaments de comparaison plutôt que d'aller de l'avant avec un plan universel pour couvrir les médicaments sur ordonnance des Canadiens et Canadiennes :

« Les libéraux ont annoncés aujourd'hui une autre tactique dilatoire pour éviter l'assurance-médicaments – encore une autre tactique en faveur des compagnies pharmaceutiques, au détriment des Canadiens et Canadiennes.

La façon dont le Canada peut réduire le prix des médicaments est bien documentée : acheter les médicaments en vrac en utilisant le pouvoir de négociation d'un régime d'assurance médicaments à payeur unique de 37 millions de personnes. Mais, les grandes compagnies pharmaceutiques et d'assurance ne veulent pas cela, alors après les avoir rencontrées plus de 700 fois depuis 2015, les libéraux de Justin Trudeau retardent la mise en place d’une assurance médicaments et facilitent ainsi la vie des grandes sociétés pharmaceutiques.

Et, pendant que Trudeau fait du surplace, des millions de gens sautent les médicaments dont ils ont besoin à cause du coût. Trop souvent, ils se retrouvent à l'urgence.

Le NPD mène la lutte pour élargir le régime d'assurance maladie afin d'inclure l'assurance médicaments pour tous, quels que soient leur statut professionnel, leur lieu de résidence, leur âge, leur état de santé ou le montant de leurs revenus. Avec la Vision du NPD, d'ici la fin de 2020, les Canadiens et Canadiennes n'auront besoin que de leur carte d'assurance maladie – et non de leur carte de crédit – pour acheter les médicaments dont leur famille a besoin, ce qui leur fera économiser en moyenne plus de 500 $ par année. »